• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Bazart Magazine Rencontre La couv' BA 213 : jp.carp

La couv' BA 213 : jp.carp


article paru le jeudi 07 décembre 2017




Une bombe abstraite étincelante

Ce brillant artiste rouennais expose à travers le monde, sur toile réelle ou virtuelle et sur les murs. À l’acrylique ou à l’aérosol, ce qui compte pour jp.carp c’est l’explosion de la couleur, la sienne, à la manière d’un Monet qui cherche la palette idéale pour atteindre une beauté immédiate, sensible à tous.

Sa récente expo à l’Hôtel du Département à Rouen nous éclaire sur sa volonté de créer des ponts entre art contemporain et street art : son travail fusionne graffs, abstractions et créations numériques. "A l’instar d’un Miro ou Kandinsky qui ont opéré au XXe siècle une vraie révolution culturelle, je m’inspire des techniques actuelles de l’art urbain pour tenter de les faire évoluer vers plus d’abstraction" explique Jean-Philippe Carpentier d’une voix douce et posée que ne laisserait pas soupçonner son tracé vif et bouillonnant… Si ce diplômé de l’École du Louvre s’intéresse aux arts depuis sa jeunesse, le passage à l’aérosol est arrivé de manière fortuite : lassé de voir son portail enlaidi par de vilains tags, il décide de réaliser ses propres graffitis.

Délaissant les lettrines (un classique chez les graffeurs), il cherche une couleur vivante, grâce à une palette chromatique créée avec des bombes de couleurs primaires pour obtenir des nuances personnelles. Depuis, les collaborations s’enchaînent avec les galeristes (Maquis-Art), collectivités et institutions. Quand il n’est pas dans son atelier à jouer des reliefs avec le polystyrène, jp.carp travaille à de grandes fresques murales ou se lance dans des performances. Pour la porte de la galerie strasbourgeoise Art'Course, il adopte le flou artistique des impressionnistes... Avec le street artiste Gabone, ils viennent de remporter un concours pour une œuvre réalisée à deux mains. La récompense ? Une expo itinérante de leurs compositions entre le Salvador, le Guatemala et la France…

La couv’ : Be art. Dans ce polychrome réalisé au spray et à la peinture à l’huile, jp.carp joue des contrastes mat/brillant. L’homme deviendrait aléa face au monde contemporain digitalisé…

Aurèle Ricard

C/O : jp-carp.com


Mise à jour le Jeudi, 07 Décembre 2017 16:46  

Sur l'agenda

<<  Juin 2019  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
       1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930

LA COUV' DU MOIS

ABONNEMENT