• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Bazart Magazine Rencontre La couv' BA 175 : La Boukle

La couv' BA 175 : La Boukle


article paru le lundi 27 janvier 2014




La Boukle, un K à part

Une soixantaine de tableaux sur de grandes toiles abstraites aux projections multicolores éblouissent le regard, entre lyrisme et géométrie… C’est le fruit de la récente production de l’artiste La Boukle découvert à Tourville-la-Rivière le mois dernier pour sa première exposition individuelle.

Ses yeux malicieux brillent comme sa peinture. Sa langue se délie à la vitesse de ses traits de pinceaux. A l’écoute de ce trentenaire, on comprend que les friches industrielles explorées dans sa prime jeunesse (La mauvaise herbe urbaine, ouvrage autoproduit avec le photographe F. Grimaud, retrace cette longue période;) ont nourri l’imaginaire de cet artiste épris de liberté dont les arabesques taguées lui ont valu son surnom. Graffeur autodidacte, La Boukle revendique cet héritage urbain mais s’en affranchit depuis maintenant sept ans, par une recherche personnelle – sa peinture reste toutefois sportive, spontanée et curvilinéaire. Il a troqué ses bombes aérosols contre l’acrylique et « tout ce qui lui permet d’étaler sa peinture en couche vive » (couteaux, brosses, pinceaux). Il a remplacé les murs de la ville par les toiles de son atelier. Entrer dans son univers, c’est plonger dans une abstraction de volutes, de courbes, une symphonie de couleurs et de formes vectorielles. Pour certains, c’est traverser un monde en trois dimensions, un univers futuriste. Et pour tous, c’est pénétrer dans le tableau, à l’inverse des lignes de fuite (jets de peinture !) qui semblent sortir du cadre. Pas plus de trois jours lui sont nécessaires pour exécuter un tableau de 2m². Son travail instinctif, sans retouches, rappelle la rapidité et la virtuosité d’un autre « samouraï » de la peinture, Georges Mathieu, père de l’abstraction française. Si ces toutes dernières toiles, plus organiques, s’orientent vers des camaïeux de gris-beige, elles gardent néanmoins cette fulgurance qui est la marque indéfectible de ce passionné du mouvement.

C/O : laboukle.canalblog.com

Aurèle Ricard


Mise à jour le Mercredi, 06 Mai 2015 17:09  

Sur l'agenda

<<  Juillet 2020  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
    1  2  3  4  5
  6  7  8  9101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

LA COUV' DU MOIS

ABONNEMENT