• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Bazart Magazine Rencontre Le concombre géant

Le concombre géant


article paru le vendredi 01 juillet 2011




“Rien de grave…a priori“

Le Concombre Géant est un personnage factice qui, d’affiches en “animaffiches”, fait son cinéma. Création de Frédéric Boudet, le fond que la forme. Graphiste-designerplasticien- architecte, il lui permet, depuis 10 ans, de varier tant le fond que la forme.

 

 


 

“C’est un vrai projet d’art contemporain”,commence Frédéric Boudet, créateur du Concombre Géant. “Il faut savoir que je n’aime pas le concombre.” L’homme étonne d’emblée. Graphiste, designer, plasticien depuis 1999, Frédéric Boudet a un parcours pour le moins éclectique. En plus de son activité de graphiste et de designer de meubles, il s’est formé “sur le tas” à la maîtrise d’oeuvre et à l’architecture. Il conçoit par exemple du mobilier urbain pour les communes de la Manche : “Je ne me soucie pas uniquement de poser une sculpture ou un élément de mobilier. Quand je dessine ou conçoit l’objet en question, je me soucie du réseau, du passage des gens. C’est une intervention urbaine.”

Un pied de nez à l’actualité

Son Concombre Géant l’occupe depuis près de 10 ans. Si une anecdote familiale est à l’origine du projet, Frédéric Boudet se réjouit de ce personnage burlesque et décalé, qui lui permet de traiter de tous les sujets qui lui chantent (actualité, films en vogue...) sous la forme d’un pied de nez. “Avec le Concombre Géant, je peux m’essayer à toutes formes graphiques (crayonné, aquarelle, collage et image de synthèse) et traiter de sujets plus ou moins graves. Je cherchais un support qui donne un caractère touche-à-tout, qui illustre ce besoin de la société actuelle de surenchère, que tout soit “over”. Pour moi l’art qui touche le plus de personnes est le cinéma.” Le Concombre est donc devenu la star de plusieurs films virtuels, mis en scène sur une série d’affiches. Parmi eux : Il court mais n’arrive jamais à se rattraper, On the road, Concombrezilla, Innocent – Lui aussi il a été bébé, etc. Une maxime du Concombre à garder en tête pour appréhender chaque affiche ? “Rien de grave… a priori.”

Des “animaffiches”

Pour pousser son propos encore plus loin, Frédéric Boudet a décidé de créer des “animaffiches” : “Je me suis demandé comment filmer les oeuvres pour en faire des animations, en utilisant toujours le langage cinématographique. Je pars d’une bande-son de 1 à 3 minutes, composée par des musiciens qui partagent mon goût du burlesque, Les Couacs par exemple, puis je fais croire qu’il y a du mouvement.” Au final, une sorte d’objet non identifié, miaffiche, mi-cl i p, où suspense et ambiance décalée ont la part belle. Enfin, le Concombre Géant et les “animaffiches” sont présentés dans des lieux d’exposition choisis où, réminiscence du goût de l’artiste pour l’architecture, l’oeuvre d’art et le support ont, là aussi, autant d’importance que l’espace et la mise en scène. Un vrai projet d’art contemporain effectivement, qui interpelle, séduit ou laisse perplexe mais s’adresse à tous, petits et grands.

Marianne Riou

C/0 : Le Concombre Géant Frédéric Boudet, 5 rue des Mesliers, Querqueville

le-concombre-geant.lutece.net

Mise à jour le Lundi, 27 Juin 2011 13:47  

Sur l'agenda

<<  Août 2020  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
       1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

LA COUV' DU MOIS

ABONNEMENT