• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Bazart Magazine Rencontre The Lanskies

The Lanskies


article paru le samedi 01 janvier 2011




Real French Music

Quoi de plus approprié qu'un jour férié - a Bank Holiday - pour rencontrer The Lanskies. Retour sur la formation du groupe et sur la sortie de l'album qui connaît un succès retentissant.

 


 

2006, St Lô. Sortie de boîte un samedi soir. Une voix conte fleurette à une jeune fille et accroche au passage les tympans de Florian, guitariste. Dès le lendemain matin, Lewis Evans, originaire de Liverpool, passe une répét' "test" et devient le chanteur des Lanskies accompagné aujourd'hui par Augustin à la basse, Marc à la guitare et Sylvain à la batterie. Quant au nom "The Lanskies", les explications diffèrent, de la plus bad en référence à Meyer Lansky associé du mafieux Lucky Luciano, au délire sur David Lansky, série TV des années 90 avec Johnny Hallyday. Voilà qui résume l'état d'esprit du groupe, aussi sérieux que décalé. Au départ c'est grâce à MySpace qu'ils enchaînent les concerts. « On a créé le buzz et plein de contacts. Très vite après les concerts locaux, on est tombé dans le réseau très branché parisien ». 2008 marque leur victoire au tremplin des Vieilles Charrues et fin 2009 leur prestation à la Maroquinerie à Paris fait sensation. Aujourd'hui, c'est face à Éric Naulleau sur TPS Star, en acoustique dans les studios de Ouï FM, en tournée en Chine, aux Transmusicales de Rennes ou encore dans Tracks sur Arte, que leur pêchu single "Bank Holiday" résonne et la gestuelle syncopée de Lewis harangue un public toujours plus nombreux. Explication de ce succès ? Il suffit de l'écouter. Percutant, entêtant, tout comme l'album, ce morceau est un concentré d'énergie, « pour moi l'écriture c'est très impulsif, instinctif, évoquant les choses du quotidien » explique Lewis, qui peut aussi entonner un "Soldiers", personnel et mélancolique. Une orientation certainement plus marquée dans leur prochain album.

Hot Wave in Hot West

Côté influences c'est un véritable melting-pot, chaque membre du groupe ayant ses références selon sa génération. 15 ans séparent le benjamin de l'aîné. « On est très influencé par la Cold Wave New Wave, Cure et ses dérivés des années 80, la Brit-pop des années 90, sans oublier le folk cher à Lewis et des productions plus récentes comme Bloc Party ou Artic Monkey » confie Florian. Et pour synthétiser tout ça, Lewis a trouvé un terme : la "Hot Wave". « C'est un mot que j'ai complètement inventé qui nous correspond bien. Ça m'amuse beaucoup de voir que d'autres revendiquent désormais ce style ». Alors la Normandie, Terre du Rock ? Difficile de penser autrement quand les Inrocks évoquent Caen comme le Manchester français. « Il y a une dynamique ici que l'on ne retrouve pas forcément dans toutes les régions et une grande majorité de groupes rock viennent du coin. On sent qu'on fait partie d'une scène qui commence à s'exporter, avec des groupes comme Kim Novak, Chocolate Donuts, Da Brasilians… la Normandie c'est le Hot West ! ».

Antoine Vulliez

C/O : lanskies.com - myspace.com/thelanskies

Mise à jour le Mercredi, 16 Novembre 2011 10:14  

Sur l'agenda

<<  Novembre 2018  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
     1  2  3  4
  5  6  7  8  91011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

LA COUV' DU MOIS

ABONNEMENT