• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Bazart Magazine Dossier


Dossier


La face cachée de l : Arnaud, machiniste cintrier

article paru le vendredi 29 janvier 2010



La face cachée de l : Arnaud, machiniste cintrier


Ne vous fiez pas à ce nom trompeur, Arnaud n’est pas celui qui prend votre manteau à l’entrée du vestiaire ! Au théâtre, le cintrier est celui qui fait apparaître, disparaître ou changer de position les décors accrochés au-dessus de la scène sur des porteuses. Mais à la différence d’autres salles de spectacle et du métier tel qu’il s’exerçait avant, Arnaud est rarement au niveau des passerelles ou du gril qui surplombe la scène pour manœuvrer cette machinerie. Excepté en cas d’implantation de certaines porteuses ou de problème de fonctionnement avec l’une d’entre d’elles, il reste au niveau du plateau, pas du cintre. De sa machine nommée superviseur, le cintrier dirige le ballet des éléments de décor (fond noir, fenêtres, cadres, etc.) Car, à l’Opéra de Rouen, le cintre est entièrement informatisé. Après le montage, pendant la phase de mise en scène, Arnaud enregistre les mouvements de décor dans des mémoires selon les positions et les vitesses voulues par le metteur en scène. Alors évidemment, dans le métier, il y a toujours l’appréhension du bug ou de la panne informatique, de porteuses qui se crochent et qui pourraient faire des dégâts sur le plateau… mais pas de panique : il y a des câbles ultra sécurisés et des plans B !

Pendant les représentations, Arnaud est en régie de scène. Du spectacle, il n’en voit que des bouts, quand il jette un œil au retour vidéo installé dans la régie ou par le biais des retours de ses collègues. D’ailleurs, depuis son arrivée il y a un an dans l’équipe technique du Théâtre des Arts en tant que permanent, Arnaud n’a jamais vu un opéra in extenso… Et bien, ce ne sera pas encore pour cette fois !

 

 

La face cachée de l : Jenny, costumière

article paru le vendredi 29 janvier 2010



La face cachée de l : Jenny, costumière


Niché au neuvième et dernier étage du théâtre, l’atelier de fabrication des costumes est une véritable ruche. Ca brode, ça coud, ça coupe dans la matière alors que s’enchaînent les séances d’essayage. Dans l’atelier, tous les croquis sont affichés au mur. Depuis deux mois, l’équipe d’abeilles menée par Patricia, la chef costumière, travaille à flux tendu, chacune à son poste. Parmi les filles de l’atelier, il y a Jenny. Intermittente du spectacle, la costumière travaille souvent pour l’Opéra de Rouen, et plus particulièrement cette saison, à l’occasion de la trilogie Beaumarchais.

Le rôle de Jenny consiste à coudre, monter le costume, selon le patron réalisé par Patricia d’après les directives de la créatrice, Véronique Seymat. « Véronique a dessiné les maquettes et choisi en amont tous ses tissus. Ensuite, Patricia fait les coupes, adapte par exemple les lignes de l’époque aux morphologies actuelles tout en gardant l’apparence historique. » Et c’est à partir de là que Jenny et les autres filles de l’atelier entrent en jeu.

Cependant, si son métier laisse peu de place à la créativité, « On peut éventuellement faire des tests, par exemple sur les froufrous de la robe de Rosine : c’est peut-être là, la seule part de créativité », en tout cas la costumière apprécie celle de Véronique Seymat, et notamment « son souci du détail pour chacun des costumes et son choix pour des matières plutôt nobles qui sont souvent agréables à travailler ! »

Parmi les costumes des chœurs et des solistes, la pièce en compte une quarantaine au total, Jenny a travaillé entre autres sur les jupe et jupon de la robe jaune/rose de Rosine ainsi que sur la veste prune du comte Almaviva… sa préférée semble-t-il !

 

La face cachée de l : Les échos des coulisses...

article paru le vendredi 29 janvier 2010



La face cachée de l : Les échos des coulisses...


Bruno : « J’ai bien aimé la pièce, je suis content du résultat. De la scénographie, je n’en avais vu que la maquette et les photos de la maquette. Et bien, l’ensemble mis bout à bout donne quelque chose de vivant et de sympa : le mécanisme, les décors, les lumières, etc. »


Jenny : « J’ai adoré : c’était beau, léger et accessible. Le décor est à la fois simple et complexe, léger et lourd en machinerie et en costumes. Il y a un gros boulot à tous niveaux. C’est un beau travail d’équipe ! Quant aux costumes, ils sont super beaux et magnifiquement mis en valeur ! »


Frédéric : « Pour cette première, ça a très bien fonctionné pour les chanteurs : tout était en place entre les exigences de la mise en scène et celles de la direction musicale. C’est toujours perfectible évidemment, mais ça va devenir meilleur encore je pense. Et le spectacle était vraiment bien ! »


Arnaud : « Pour nous, tout s’est bien passé. Le public a l’air d’avoir vraiment apprécié le spectacle. Ca nous fait particulièrement plaisir dans le sens où c’est un peu notre bébé, sa réussite nous tient à cœur ! Sur l’écran du retour vidéo, j’avais l’impression de voir la maquette ! »


Agnès : « C’est l’un des plus jolis spectacles que j’ai vus depuis longtemps : les décors toujours en mouvement, les costumes très chatoyants, une belle distribution... Le maquillage, lui, n’était pas évident à faire vu que l’éclairage passe sans cesse des tons foncés aux tons chauds. »

 

Architecturez-vous !

article paru le vendredi 29 janvier 2010

Haute et Basse-Normandie se réunifient pour la première fois autour du 5ème mois de l'architecture en Normandie. Pendant tout le mois de mars, vous pourrez découvrir des réalisations architecturales, urbaines et paysagères qui jalonnent votre quotidien. Une cinquantaine d'évènements autour des thèmes « parcours «  et « renouvellement urbain » seront proposés dans différents lieux dont une journée portes ouvertes des agences d'architectes sur toute la Normandie le 10 mars. Programme complet disponible à partir de mi-février.

C/O : mdahn.fr

 

COMPLEXE TOURISTIQUE DE LA ROCHE D'OETRE : Le bâtiment caméléon

article paru le jeudi 09 juillet 2009

Implanté dans un superbe site naturel classé de la Suisse Normande, le complexe touristique de la Roche d'Oëtre vous met en condition avant l'immersion dans les montagnes normandes.
Lire la suite...
 

MAISON JACQUES PREVERT : Le poète du val

article paru le jeudi 09 juillet 2009

C'est dans  « ce coin de paradis » de la Hague que Prévert a résidé et travaillé durant les dernières années de son existence. Aujourd'hui, la maison d'Omonville-la-Petite est devenue un lieu de visite et de mémoire, sans être pour autant sacralisée... Cela n'aurait sûrement pas été du goût de son ancien propriétaire !
Lire la suite...
 

PARC NATUREL REGIONAL DES MARAIS DU COTENTIN ET DU BESSIN : Marais d'escale

article paru le jeudi 09 juillet 2009

Du côté de Carentan, entre Cherbourg et Caen, la réserve du Parc des Marais du Bessin et du Cotentin abrite un généreux patrimoine naturel. Là-bas, on y a passé un dimanche avec les oiseaux...

Mise à jour le Mardi, 11 Janvier 2011 10:17 Lire la suite...
 

PARC EANA : EANA éveille l'éco

article paru le jeudi 09 juillet 2009

Dans la langue same, en Laponie, Eana signifie terre nourricière. Vecteur des enjeux environnementaux de notre époque, le parc de Gruchet-le-Valasse se veut avant tout un lieu de découverte et de jeu pour explorer la Terre, de ses origines au monde du futur.
Lire la suite...
 



Page 3 sur 9

Sur l'agenda

<<  Juin 2019  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
       1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930

LA COUV' DU MOIS

ABONNEMENT