• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Bazart Magazine Dossier UNE COMPAGNIE DE SPECTACLE JEUNE PUBLIC : LE THEATRE DE SAEDI : Un regard persan sur le conte

UNE COMPAGNIE DE SPECTACLE JEUNE PUBLIC : LE THEATRE DE SAEDI : Un regard persan sur le conte


article paru le mardi 30 septembre 2008




Depuis 20 ans, la compagnie du Théâtre de Saëdi s'attache à faire découvrir la culture iranienne et à transmettre des valeurs universelles aux enfants par le biais du conte.

UNE COMPAGNIE DE SPECTACLE JEUNE PUBLIC : LE THEATRE DE SAEDI : Un regard persan sur le conte


Et la créativité artistique des frères Badri ne s’arrête pas à

Au Théâtre de Saëdi, tout est une histoire de famille… A sa tête, Sam et Ali Badri, deux frères d’origine iranienne installés dans le Calvados, comédiens et metteurs en scène de contes pour le jeune public. Leur mère, restée en Iran, leur prodigue parfois quelques conseils artistiques. C’est elle qui leur a insufflé tout petits le virus du théâtre et du conte. Leur oncle a également joué un rôle dans cette transmission, lui qui avait pour habitude de présenter des contes dans des cafés, une tradition en Iran. Les frères Badri, eux, se produisent dans les écoles, les théâtres, les centres socioculturels et les bibliothèques, faisant voyager leurs contes des quartiers de l’agglomération caennaise, comme ceux d’Hérouville où la compagnie est basée, jusqu’aux petits villages de l’Orne et de la Manche.

Le petit poisson noir, Ziba l’oiseau des quatre sources, Azad l’oiseau migrateur et Plume d’or sont quelques-uns des spectacles pour enfants de la compagnie, laquelle crée ponctuellement des œuvres destinées à un plus large public, comme Le conte persan et la musique orientale. Dans ses créations, elle associe souvent l’art du conte au mime, à la danse, à la musique et à la peinture. Sur scène, les Badri utilisent par exemple des instruments à percussions comme le tombak et le daf et une bande sonore de musique traditionnelle réalisée spécialement pour le spectacle.

« Chacun des contes est conçu de telle façon à faire dialoguer les cultures françaises et iraniennes »

Les contes du Théâtre de Saëdi s’appuient sur des œuvres de grands écrivains comme le poète Ahmad Shamloù, traduites et adaptées par Ali Badri, ou sur les propres textes de ce dernier. Avec en filigrane, un message de valeur universelle comme la tolérance, l’amitié, la solidarité, la protection de la nature, la connaissance du monde et de soi.

A chacun sa fin !

Et la mission des frères Badri n’est pas une mince affaire : intéresser un jeune public à une culture qui n’est pas la sienne. « Déjà à l’écriture, on remplace les termes trop littéraires par des mots plus simples. Côté mise en scène, on travaille à ce qu’elle soit la plus dynamique possible. On tient également à laisser des repères culturels aux enfants : chacun des contes est conçu de telle façon à faire dialoguer les cultures françaises et iraniennes, à travers le texte et le chant par exemple. Et la fin est toujours ouverte, les jeunes spectateurs sont invités à construire leur propre dénouement », explique Sam Badri.

D’ailleurs, les deux artistes reviennent parfois dans les écoles où le spectacle a été présenté pour encadrer des ateliers d’écriture et de théâtre (voix, maquillage, mime et chant). « On cherche toujours à impliquer les enfants dans la création, à les pousser à réfléchir, afin qu’ils ne soient pas seulement consommateurs de spectacle. » Et en faire, par la même occasion, de futurs citoyens du monde.


C/O : 02 31 47 81 41 – 02 31 24 30 18

 

Sur l'agenda

<<  Septembre 2020  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
   1  2  3  4  5  6
  7  8  910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

LA COUV' DU MOIS

ABONNEMENT