• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Bazart Magazine Dossier STEPHANE DOUAY

STEPHANE DOUAY


article paru le vendredi 11 janvier 2008




Son trait, Stéphane Douay le décrit comme « à la pointe du modernisme. Décomplexé, presque trop parfait ! » Volontiers plaisantin, le dessinateur de 37 ans est tombé tout petit dans la bande dessinée. Une fois devenu « apte à gagner sa vie », ce natif du Havre, qui habite aujourd'hui près de Lisieux, exerce divers petits boulots, comme animateur de radio, « ...ou chanteur dans une chorale péruvienne.

STEPHANE DOUAY


Mais comme je n'avais pas de voix, je l'ai cherchée ailleurs, en l'occurence dans la BD. »

Il publie alors des planches dans des fanzines puis dans des petites structures d'édition comme L'Oeuf, chez qui sort Ririri, un album réalisé en collaboration avec le scénariste Sirou. En 1999, paraît le premier tome de Rilax, une série consacrée à une bande de copains qui passent leur temps à fumer des joints. « Elle n'a pas vraiment eu le temps de s'installer puisque quelques mois après la sortie du tome 1, une convocation émanant de la brigade des stups de Paris nous sommait, l'éditeur Vents d'Ouest, le scénariste Djaky et moi-même, d'arrêter ! » Peu enclin à renoncer, Stéphane Douay poursuit sa « quête du bon scénariste » et fait la connaissance de Denis Leroux, « un travailleur social anarchiste, féru de littérature et de mouches empaillées ! » Suite à cette rencontre « magique », les deux hommes décident de travailler ensemble sur Don Quichotte dans la Manche (Vents d'Ouest, 2004), une relecture actuelle (et normande !) du classique de Cervantès. Avec Matière Fantôme, son projet suivant, le dessinateur explore un autre territoire, celui de la science-fiction, aux côtés du scénariste caennais Hugues Fléchard. Les deux premiers tomes de ce tryptique philosophique et métaphysique sont parus chez Dupuis en 2006 et 2007. Le troisième sortira cette année, en mars. Stéphane Douay travaille à présent sur un polar « bien noir » qui devrait être publié l'an prochain chez Cadrans. Et se coller au scénario ne l'a jamais tenté ? « Je le suis bien sûr. Des histoires, j'en ai plein. J'attends juste d'avoir plus de temps. Le jour venu, ils verront, tous ! »

 

Sur l'agenda

<<  Février 2020  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
       1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
242526272829 

LA COUV' DU MOIS

ABONNEMENT