• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Bazart

La couv' BA 217 : Géraldine Omarini


article paru le vendredi 06 avril 2018




De la lettre à l’image

Plasticienne contemporaine, Géraldine Omarini entremêle, dans une conversation ludique et colorée, lettres, images et messages. Ses tableaux élégants et à l’univers néo-pop s’offrent comme de belles affiches stylisées.

Géraldine est Caennaise. Inscrite à la maison des artistes depuis 2001, elle a fait les Beaux-Arts… en cours du soir pour « garder sa liberté de création » précise-t-elle. On peut découvrir ses œuvres graphiques depuis une dizaine d’années dans les galeries de la région. L’artiste tient son originalité d’un signe du destin lorsqu’uncouv_Bazart_agenda_avril_2018 brocanteur lui vend un lot de caractères d’imprimerie en bois datant du 19e siècle. Pour cette petite-fille d’ébéniste italien, fan de graphisme, il y avait là matière à faire vivre ces belles lettres du passé au présent ! Tels des legos, elle se familiarise avec ses typos de bois, puis se forme au caractère numérique pour créer sur de grands formats ses propres typographies produisant «comme une palette de couleurs, à l’infini».

Aux différentes tailles et formes de caractères teintés, elle associe des images revisitées et des peintures vives. Vernis, résine, verre apportent la touche finale pour un effet garanti pop art ! De Lady Gaga à Warhol en passant par Marylin, les icones de la culture médiatique sont évoquées à travers des visages qui se fondent dans un labyrinthe de lettres et de messages sous-jacents à décrypter… et souvent prétextes à citer des poètes aimés. Son processus de création ? « Instinctif ! L’aboutissement est souvent très loin de mon idée première. Pourtant le caractère est en soi une forme déjà construite, mon travail a quelque chose d’ordonné… le contraire de moi ! » ajoute-t-elle dans un sourire.

Expo personnelle du 18 au 30 mai, Galerie Place des Arts, Caen.

La Couv' : « La vie est un hasard contraire aux destinées ». L’œuvre est inspirée d’une formule de Serge Gainsbourg adressée à Brigitte Bardot. On y retrouve la technique mixte qui illustre le travail de Géraldine : lettres et châssis sur bois, acrylique et impression numérique.

Aurèle Ricard

C/O : omarini.fr

Mise à jour le Jeudi, 12 Avril 2018 20:56  

Sur l'agenda

<<  Avril 2018  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
      
2627
      

LA COUV' DU MOIS

ABONNEMENT