• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Bazart

La Couv' BA 148 : Stéphane Séguin


article paru le lundi 02 mai 2011




Aux frontières du réel

Regarder une peinture de Stéphane Séguin, c'est un peu comme passer de l'autre côté du miroir, là où l'imagination prend le dessus sur le réel dans un concert de formes, perspectives et couleurs.



Sur fond de Heavy Metal, Stéphane peint, couchant sur la toile un univers bien à lui. "Sans musique, je ne peins pas. Le silence me bloque" explique ce Condéen quadragénaire, "et il me faut environ 300 heures pour produire une toile." Tout est parti des pochettes d'album de métal, avec Iron Maiden comme fer-de-lance, qui dès l'âge de 14 ans ont attiré son regard et son pinceau. Puis, au fil du temps il découvre et s'inspire de Salvador Dali, de René Magritte et de la technique du trompe-l'oeil, avant d'évoluer vers son propre style. "Je pars d'une photographie qui m'interpelle, d'un objet du quotidien ou encore d'une idée qui me traverse l'esprit, et je crée toute une histoire autour. Quand je dois définir mon style, je parle de réel dans l'irréel". Rien que les titres sont éloquents, "Perspective hallucinatoire", "L'enjeu du neutre" ou encore "La pensée de l'enjeu de penser" nous plongent dans un univers fantasmagorique, où des corps se mêlent à la matière, où la réalité est absorbée par la fiction. Depuis plusieurs années le succès est au rendez-vous, ses oeuvres, paradoxalement universelles tout en étant très personnelles, parlent à tous, néophytes et professionnels, enfants comme adultes. Côté actualité, du 30 mai au 19 juin, vous pourrez découvrir ses tableaux dans le hall du centre d’animation de Bagnoles de l'Orne.

Antoine Vulliez


C/O : stef-art.skyrock.com






Mise à jour le Mercredi, 11 Mai 2011 09:26  

Sur l'agenda

<<  Octobre 2019  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
   1  2  3  4  5  6
  7  8  910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

LA COUV' DU MOIS

ABONNEMENT